PAPILLOMATOSE DU CHIEN

Mar 08 , 2020

PAPILLOMATOSE DU CHIEN

CONNAISSEZ VOUS LA PAPILLOMATOSE DU CHIEN ? …ET SI JE VOUS DIS ” VERRUE” ?

PAPILLOMATOSE DU CHIEN

La papillomatose du chien est le développement sur la peau et/ou sur les muqueuses de papillomes qui sont des tumeurs le plus souvent bénignes, dues à des papillomavirus.

Les papillomes viraux chez le chien sont ce qu’on appelle « les verrues » chez l’être humain.

Les papillomes viraux canins sont des amas de cellules bien souvent en forme de chou-fleur que l’on peut trouver soit au niveau de la peau ou au niveau des muqueuses (buccale, conjonctive, …).

On peut également rencontrer des papillomes lisses.

En général ces papillomes sont assez pigmentés et de différentes couleurs : noir, marron, brun clair, rose, blanc…

papillomes viraux canins papillomes viraux canins
papillomes viraux canins papillomes viraux canins

PAPILLOMATOSE DU CHIEN : LE VIRUS DU PAPILLOME CANIN

Ces papillomes (verrues) sont provoqués par des virus à ADN  que l’on appelle les papillomavirus ( (CPV : canine papillomavirus) et appartiennent à la famille des Papillomaviridae

Papillomaviridae

On a identifié, à l’heure actuelle, plus de huit papillomavirus canins différents. En comparaison, chez l’être humain, on en a plus de 160 différents !!

Ce type de virus est assez résistant dans le milieu extérieur :

Par exemple, ils peuvent survivre 30 minutes à une température de 60°C !

Ils sont assez résistants aux détergents, à l’éther …

PAPILLOMATOSE DU CHIEN :COMMENT SE TRANSMET CETTE MALADIE VIRALE ?

La transmission peut se faire de manière directe ou indirecte :

Le virus responsable de ces papillomes se transmet par contact direct entre chiens (léchages) mais peut également être transmis par des piqûres d’insectes.

Le virus peut être présent aussi dans l’environnement (jouets, bols, laisse….) et contamine le chien par contact, par le biais d’une plaie (peau lésée).

Une peau saine ne sera jamais infectée par le virus du papillome.

La période d’incubation est de un à deux mois.

Les cellules de la peau, une fois infectées par le virus, prolifèrent à une vitesse relativement lente et provoquent ces excroissances.

Mais il reste encore pas mal d’inconnues sur le mode de transmission de cette pathologie : par exemple, combien de temps, après régression des lésions visibles, le chien reste-t-il contagieux ?

On peut constater la présence de ces papillomes (verrues) sur 2  types de chiens en fonction de leur âge :

1) les jeunes chiens (surtout des papillomes orales, buccales) : races prédisposées (golden retriever, le boxer et le husky)

2) les chiens immunodéprimés et les chiens âgés. Notamment les Cockers Spaniel et les Kerry Blue terriers 

Beaucoup de chiens sont exposés au virus du papillome, mais seuls les chiens dont le système immunitaire est déficient développeront des papillomes viraux.

C’est donc le système immunitaire qui sera le facteur déterminant dans le développement des papillomes.

Un chien peut être contaminé par un autre chien atteint de papillomes d’origine virale, cependant le virus du papillome canin ne peut pas se transmettre à d’autres espèces.

Il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour vos enfants ou vos animaux autres que le chien lorsque vous avez un chien atteint de papillomes d’origine virale. 

PAPILLOMATOSE DU  JEUNE CHIEN ( CHIOT)

Les papillomes d’origine virale chez les jeunes chiens se retrouvent principalement dans la cavité buccale, sur les babines et les zones de léchage.

On a donc 3 types de papillomes chez le chiot ou jeunes chiens :

1)  Papillomatose orale ou péri labiale (autour de la bouche)

2)  Papillomatose conjonctivale

3)  Papillomatose interdigitée.

Ces papillomes viraux se développent chez les jeunes chiens du fait que leur système immunitaire n’est pas complètement développé.

Leur système immunitaire n’est pas encore capable d’éliminer le virus responsable de ces papillomes.

1 ) Papillomatose orale ou péri labiale
Papillomatose orale ou péri labiale

Il existe des cas plus graves avec un envahissement des muqueuses par un nombre assez impressionnant de papillomes d’origine virale chez des jeunes chiens de telle sorte que l’animal  peut avoir des difficultés pour se nourrir ou boire.

Papillomatose orale ou péri labiale

On peut ainsi constater plusieurs centaines de papillomes viraux dans la bouche du chiot.

Douleur, infection, mauvaise haleine sont les signes cliniques constatés alors avec cette pathologie.

Une obstruction de la trachée ou de l’œsophage par ces papillomes peut parfois être constatée nécessitant une intervention chirurgicale.

Si les papillomes buccales devraient s’infecter, il faudra mettre le chien sous antibiotiques pendant au moins 10 jours. (STOMORGYL*)

Voici une photo d’un jeune chien atteint d’une immunodéficience congénitale avec la présence de dizaines voire de centaines de papillomes viraux au niveau de la muqueuse buccale ….. Impressionnant, n’est-ce pas ? 

plusieurs centaines de papillomes viraux dans la gueule du chiot

Un chien envahi avec un tel nombre de papillomes viraux peut être hospitalisé pour être nourri et réhydrater.

Un traitement à base d’une molécule (l’azithromycine) pendant au moins 10 jours peut être mis en place, le temps que les lésions buccales régressent

Il est évident que les chiots atteints de papillomatose virale doivent rester en quarantaine et être séparés des autres chiens jusqu’à ce que les lésions soient totalement régressées.

2) Papillome conjonctival – palpébral
Papillome conjonctival – palpébral

On peut  avoir plus rarement des papillomes au niveau de la muqueuse de  l’œil (papillomes conjonctivaux) chez le chiot.

3 ) Papillome interdigité

Il y a aussi une autre forme décrite chez les jeunes chiens, ce sont les  papillomes localisés aux coussinets

Voici une photo d’ une papillomatose du chien  interdigitée ,…: un traitement dans ce cas-là est nécessaire.

une papillomatose du chien  interdigitée
Ces papillomes peuvent être douloureux et provoquer des boiteries.

Conclusion

Les papillomes viraux chez le jeune chien régressent bien souvent spontanément après quelques mois ( 1 à 5 mois) , c’est-à-dire lorsque le système immunitaire est suffisamment développé pour éliminer le virus.

Cependant lorsque cette invasion est trop importante , il faut  un traitement  ( médical et/ou chirurgical)

PAPILLOMATOSE DU CHIEN ÂGÉ OU IMMUNODÉPRIMÉ

Avec le vieillissement, le système immunitaire devient moins efficace, laissant ainsi la possibilité au virus du papillome de produire ce type de tumeurs bénignes cutanées que vous pouvez constater sur de nombreux chiens âgés.

On appelle ces types de tumeurs , “Papillomatose exophytique cutanée”

PAPILLOMATOSE DU CHIEN ÂGÉ OU IMMUNODÉPRIMÉ

Avec le vieillissement, le système immunitaire devient moins efficace, laissant ainsi la possibilité au virus du papillome de produire ce type de tumeurs bénignes cutanées que vous pouvez constater sur de nombreux chiens âgés.

On appelle ces types de tumeurs, “Papillomatose exophytique cutanée”

Attention :

Ces papillomes, chez le chien âgé, peuvent ne pas régresser  ou  de façon moins rapide par rapport au jeune chien.

Il n’est pas rare de constater 6 à 12 mois pour cette régression chez le chien âgé.

On peut avoir aussi des « Papillomatoses génitales » : ce sont des plaques papillomateuses, sur la muqueuse du pénis ou du vagin.

DIAGNOSTIC DE LA PAPILLOMATOSE  DU CHIEN

Bien que  les papillomes (verrues)  soient typiques et facilement reconnaissables, votre vétérinaire peut demander une biopsie pour une analyse histologique.

Cette analyse permettra de confirmer qu’il s’agisse  bien d’une tumeur cutanée bénigne et non pas d’une tumeur maligne.

Il est certain que toutes excroissances cutanées ne sont pas nécessairement des papillomes ou verrues. Il faut être prudent avec un diagnostic uniquement visuel.

Il faut faire le diagnostic différentiel entre :

Les néoplasies (tumeurs)
Le nævus cutané
Les tissus de granulation
Le granulome éosinophile

Les papillomes (verrues) poussent en général jusqu’à une certaine taille puis s’arrête de croître.

PRONOSTIC ET TRAITEMENT DE LA PAPILLOMATOSE  DU CHIEN

Sur le jeune chien atteint de quelques papillomes buccaux, aucun traitement n’est bien souvent nécessaire car une régression spontanée de ces petites tumeurs est constatée en quelques mois.

Votre vétérinaire pourra vous proposer une exérèse chirurgicale (bistouri électrique).

Actuellement, nous avons aussi deux molécules à notre disposition pour lutter contre ses papillomes:

1)    l’imiquimod : prescrit sous forme de pommade (Aldara® crème 5%), à appliquer sur les papillomes cutanés, cette molécule a la propriété de stimuler le système immunitaire et ainsi éliminer le virus.

Aldara®
Cependant chez le chien, les résultats sont parfois décevants.

2) l‘azithromycine: c’est un antibiotique (de la famille des macrolides, utilisé  chez l’Homme) qui a  une bonne efficacité sur les papillomes viraux cutanés. Il est prescrit pendant 10 jours à raison de 10 mg/kg/j, par voie orale en une prise journalière.

azithromycine

Après guérison, les récidives sont rares

L’interféron a été aussi plébiscité pour sa stimulation du système immunitaire, mais il s’est avéré que les résultats avec ce type de molécule ont été décevants dans le cadre des papillomes viraux canins.

La production d’un auto vaccin par prélèvement de quelques verrues a également été signalée comme possibilités thérapeutiques, mais la difficulté réside dans le fait de trouver une structure capable de fabriquer cet auto vaccin

Il faut  éviter d’utiliser des corticoïdes ( prednisone) durant une “crise” de papillomes virales canin   car ces molécules ont la faculté de diminuer le système immunitaire et d’aggraver cette ” poussée”.

NOS CONSEILS  EN CAS DE PAPILLOMATOSE DU CHIEN:

1)    Si ces papillomes viraux provoquent des symptômes diminuant la qualité de vie du chien, je vous conseille d’aller consulter votre vétérinaire qui vous proposera un traitement soit chirurgicale ou médicale.

Ces symptômes de diminution de qualités de vie sont :
Prurit (grattage)
Infection
Saignement
Boiterie si papillomes entre coussinets, …

2)    Si vous constatez que ces papillomes prennent un aspect irrégulier, inflammatoire ou prennent du volume, là aussi je vous conseille d’aller consulter votre vétérinaire pour un examen.

Dans des rares cas, ces papillomes bénins peuvent évoluer en lésions cancéreuses que l’on appelle carcinome épidermoïde.

Il faut aussi préciser la présence de tumeurs cutanées non virales chez le vieux chien qu’il faut distinguer des papillomes virales : ce sont les adénomes sébacés et le les épithéliomas.

Ces types de tumeurs sont aussi en général inoffensifs et nécessitent juste une surveillance de votre part.

3)    Il ne faut pas se précipiter à enlever systématiquement toutes tuméfaction cutanée sur un l’animal mais lorsque cela est nécessaire pour le bien-être de l’animal.

Certains propriétaires de chiens sont dérangés par le côté esthétique de ces petites tumeurs que sont les papillomes et réclament systématiquement l’ablation de celles-ci.

Or il faut savoir qu’enlever un ou des papillome(s) (verrue) n’élimine pas le virus du corps de l’animal !

Je vous rappelle que c’est le système immunitaire de l’animal qui est responsable de la pathogénicité du virus.

En quelque sorte, la présence ou non de ces papillomes viraux sur le corps de l’animal est le baromètre de sa fonction immunitaire.

La présence de ces papillomes sur un chien âgé est pour vous un signal pour vous avertir que le système immunitaire devient moins efficace.

Vous avez compris qu’il est important de maintenir un système immunitaire efficace et cela en assurant à votre chien une bonne alimentation et une hygiène de vie de qualité.

La vaccination annuelle

La vaccination annuelle répétée a été incriminée comme étant responsable d’une diminution du système immunitaire (à force d’être trop sollicité) et explique ainsi le nombre croissant de chiens âgés avec des papillomes cutanés. ….. A méditer !

Traitements naturels préventifs

Si vous constatez un début de présence de papillome(s) sur le corps de votre animal, je vous conseille un traitement homéopathique qui permettra de raccourcir la durée de régression spontanée.

Le traitement homéopathique en médecine vétérinaire contre les papillomes utilise le thuya :
Thuya occidentalis 6 CH :
Donnez 5 gouttes 3 fois par jour   pendant 6 semaines. 

Granions de magnésium : ½ à 1 ampoule par jour (selon le poids de l’animal) pendant 5 jours puis arrêt 2 jours et reprise pendant 5 jours… et ce pendant 3 semaines

2)  La Stimulation l’immunité est aussi un excellent moyen de prévention contre les papillomatoses virales du chien :

Les compléments alimentaires BULLY MAX et EARTH ANIMAL ont la propriété de renforcer les défense du système immunitaire et d’aider à la prévention des infections

Les suppléments d’antioxydants (acides gras en Omega 3 et Omega 6) sous forme de compléments alimentaires est aussi une voie de prévention intéressante.

Sources Article :
conseilsveterinaire.com


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés